L'origine de la fédération

La pratique des raids multisports s’est développée depuis plus de 20 ans sans structure de coordination et très majoritairement en marge de l’organisation classique du sport en France (Etat – mouvement sportif). Cet « auto-développement » a généré une formidable richesse  dans les formats de course, le type d’épreuve, les activités… et tous les organisateurs sont viscéralement attachés à cette indépendance et cette autonomie qui fait le bonheur des pratiquants.

C’est aussi un milieu où co-existent des organisateurs privés (associatifs ou commerciaux), et publics avec comme particularité que les évènements majeurs (soit par le nombre d’inscrits, soit par le niveau de compétition) ne sont pas décrétés en haut lieu mais par la qualité des prestations offertes. C’est dans le respect de ces principes fondamentaux que plusieurs organisateurs et pratiquants de raids multisports ont décidé de créer un groupement national afin que nos pratiques soient mieux prises en considération par les pouvoirs publics.

Le ministère chargé des Sports a créé en 2006 un groupe de pilotage pour mieux connaître la pratique des raids en France et élaborer un guide pratique à destination des organisateurs. Le travail très consensuel entre les représentants institutionnels, les fédérations sportives de nature et les organisateurs a permis, à notre sens, de produire des contenus pertinents et répondant aux attentes de tous ; ce qui s’est traduit notamment par la remise de plusieurs livrables (guide pratique de l’organisateur, enquête pratiquants, évolution du cade réglementaire par la direction des sports…).

Nous avons alors décidé de poursuivre la démarche en créant une instance spécifique à nos activités afin de palier des carences indéniables et d’être plus représentatif.  Nous avons listé les objectifs qui nous semblaient prioritaires en insistant sur le fait que nous souhaitions une structure spécifique et non une délégation à une l’une des fédérations existantes. Le groupement GNRMN a vu le jour en 2009.

3 ans plus tard et après de nombreuses discussions et réflexions, nous avons choisi la voie de la fédération pour de nombreuses raisons. 

Les objectifs de la création de la fédération des raids multisports de nature (FRMN) :
- Sécurité : assurer la protection des usagers (RTS, Individuelle Accident, information des organisateurs, interlocuteur privilégié des préfectures et services de sécurité)

- Développement : développer une offre de pratique associative particulièrement en adéquation avec les attentes des pratiquants et le développement des territoires (« produits » innovants, variés et typés selon leurs territoires d’implantation, formation à l’encadrement du multisports, contribution au bien être et santé avec une activité particulièrement propice à une pratique « fitness outdoor » …..)

- Education : éduquer et former les jeunes pratiquants à l’adaptation au milieu naturel par des supports variés, accompagner les acteurs éducatifs à la mise en place de projets éducatifs basés sur la pratique multisports de nature

- Haut niveau : promouvoir une pratique de haut niveau par la structuration d’un championnat de France puis d’une sélection nationale aux championnats d’Europe et du Monde

- International : contribuer au rayonnement international de la France par : la valorisation du savoir-faire extraordinaire des organisateurs français, la structuration de l’AREF, le soutien aux meilleurs athlètes français actuellement situés dans l’élite mondiale

- Formation : pour développer les objectifs précités la FFRMN développe un plan de formation fédérale spécifique et complémentaire aux formations des fédérations unisports et aux formations professionnelles des sports de nature reconnues par le code du Sport

En janvier 2017, le ministère des Sports a accordé la délégation à la Fédération Française de Triathlon et des disciplines enchaînées, au sein de laquelle a été créée une commission raid en charge du développement de la pratique. 

 La mission raid est composée de :

Hervé SIMON   

Karine BAILLET   

Michel BACCIOCHI 

Pascal BAHUAUD    

Sandrine MONIER FLECHET,

Fabien DE GANAY,

Stéphane DUMORTIER,

Axel RICQUEBOURG,

Philippe-Fabien DESIGAULT 

Jean-Michel BUNIET

Claire GROSSOEUVRE